Le mal de tête

Qui n’a pas souffert de maux de tête au moins une fois dans sa vie ? Le mal de tête, appelé céphalée en médecine, est un symptôme très fréquent qui touche 3 fois plus de femmes que d’hommes. Il se caractérise par des douleurs, des torticolis, des migraines, des névralgies d’Arnold, des bourdonnements d’oreille, une raideur de la nuque, . Ces céphalées sont non seulement douloureuses mais elles sont également invalidantes et entraînent une souffrance personnelle, une altération de la qualité de vie sociale, familiale et professionnelle.

Les efforts supplémentaires auxquels sont contraints ces personnes les prédisposent à d’autres maladies.

La dépression est 3 fois plus fréquente chez les personnes souffrant de migraines ou de céphalées graves que chez celles en bonne santé.

Ces maux de tête peuvent venir de plusieurs choses : un choc sur la tête, un accident de la route, une infection microbienne, un excès alimentaire ou certains aliments (chocolat, alcool), le stress, la fatigue, un surcroît de travail, les règles, la ménopause, des sinusites, des vertiges, des problèmes oculaires ou dentaires (serrement ou grincement des dents), des troubles digestifs, une mauvaise posture.

Chez les personnes stressées ou experçant un métier sollicitant les muscles du cou, des crispations nerveuses peuvent entraîner des torticolis à répétition.

L’application d’un traitement ostéopathique permet de diminuer les maux de tête en fréquence (crises plus espacées les unes des autres) et en intensité (moins fortes) voire même de les soigner de façon durable chez certaines personnes. Avec ses mains, il évaluera de manière globale les tensions, il détectera tout ce qui peut provoquer vos douleurs. Il libèrera la restriction de mobilité de votre tête et lui redonnera les amplitudes de mouvement en traitant la cause pour supprimer les effets.

 

 

Quand nous consulter

  • Ponctuellement pour rééquilibrer avec précision les axes articulaires perturbés par un choc, des mauvaises postures au travail, une attitude figée ou des mouvements brusques.
  • Pour des douleurs diffuses et répétées.
  • Des contractures au niveau du cou et des épaules.
  • Des douleurs accompagnées de nausées ou de vertiges.
  • Pour une névralgie d’Arnold
  • Des antécédents de torticolis.
  • Des douleurs à point de départ cervical.
  • Accident de la circulation avec coup du lapin.
  • Sinusites, rhinites.
  • Troubles digestifs.